Géologie / Hydrologie / Sédimentologie / Géologie pétrolière / Paléontologie / Géophysique


    Caractéristique d'une roche réservoir

    Partagez
    avatar
    reda89

    Messages : 10
    Date d'inscription : 16/10/2010
    Age : 28
    Localisation : Ouargla

    Caractéristique d'une roche réservoir

    Message par reda89 le Mar 18 Sep - 17:15




    La roche réservoir a pu accumuler de l’huile par l’existence d’un piège géologique dans lequel elle se trouve. Le piège le plus connu et le plus répandu est celui de l’anticlinal correspondant à la partie d’un plissement des couches sédimentaires dirigée vers le haut.



    Deux grands types de roches forment l’essentiel des réservoirs d’huile, les grès ou sables consolidés, et les carbonates. Ce sont deux roches sédimentaires formées à partir de dépôts stratifiés de débris d’érosion ou de restes d’organismes aquatiques, à partir de précipitations chimiques ou encore à partir d’anciennes structures organiques (récifs).



    Les grès sont constitués de grains de siliceplus ou moins compactés lors de l’enfouissement de la roche au cours des âges, et plusou moins cimentés par des matériaux comme l’argile ou la calcite. L’huile se concentredans les interstices entre grains. Le volume de pores utiles, ou communicants, représentede 1 à 35 % du volume total de la roche.
    Les carbonates sont constitués de calcaire (dominé par CaCO3) et/ou de dolomite (CaCO3 et MgCO3). La porosité résulte de vides entre grains mais aussi de fissures et de zones en partie dissoute ou qui a subi une substitution des atomes de Ca par des atomes de Mg moins volumineux. La taille desvides peuvent varier de quelques mm, voire cm (fissures, zones dissoutes, vides de récifs)à moins de 1 mm. La porosité des carbonates est en général inférieure à 20 %.



    La roche poreuse ne contient pas uniquement de l’huile, mais également de l’eau et parfois du gaz. Par ségrégation gravitaire les fluides tendent à se répartir verticalement suivant leur densité, avec l’eau dans la partie inférieure. La roche contenant l’eau forme un aquifère, souvent de taille plus importante que la partie imprégnée d’huile. L’huile peut être séparée en différents compartiments de la roche mais être en contact du même aquifère et soumis à la même pression. Les phénomènes capillaires, très présents du fait de l’immiscibilité des fluides et pour une taille de pore inférieure à 10 mm, s’opposent à cet arrangement. La saturation de l’huile dans les pores n’est pas totale et de l’eau est présente, au moins 10 % du volume total des pores. L’eau est en général un meilleur mouillant de la roche que l’huile (sauf pour quelques calcaires). Du gaz peut être aussi présent dans les pores, ou apparaître par dégazage du pétrole lorsque la pression des fluides de la roche diminue. Le gaz, bien que non mouillant et léger, reste bloqué si la taille des pores est très faible dans la direction verticale créant une pression capillaire s’opposant à celle créée par la gravité. Des mouvements de convection dans l’aquifère peuvent également modifier le plan de séparation résultant de la gravité, induisant son inclinaison.




      La date/heure actuelle est Mer 24 Jan - 0:22