Géologie / Hydrologie / Sédimentologie / Géologie pétrolière / Paléontologie / Géophysique


    La nature de métamatière et le mariage proposé

    Partagez

    Claude De Bortoli

    Messages : 1
    Date d'inscription : 25/03/2013

    La nature de métamatière et le mariage proposé

    Message par Claude De Bortoli le Lun 25 Mar - 10:14

    Les humains ne sont pas des animaux et encore moins des végétaux. Ils
    ont une classification à part. Il y a les végétaux, les animaux et les
    humains.

    Les humains sont différent des animaux et des végétaux. Ils
    possèdent deux énergies pour vivre : l'instinct commun aux etres
    matériels et l'intelligence métamatérielle. Les animaux et les
    végétaux ont une énergie pour vivre : l'instinct. Leurs
    comportements sont bridés par les liens de l'instinct sans possibilité
    de dévier. Grace à l'intelligence les humains peuvent vivre comme
    bon leurs semble.

    Les humains vivent dans la nature de matière. Ils sont soumis à ses
    lois. Ils ont l'instinct de reproduction. Tout se renouvelle sans cesse
    dans la nature de matière sans jamais se rassasier. La
    reproduction est le nerf du renouvellement. Compte tenue que tout
    est mortel dans cette nature, sans reproduction, pas de nature de
    matière.

    La nature de matière a imposé aux humains adultes de se reproduire.
    Elle leur a installé un irrésistible besoin de s'accoupler en leur
    procurant l'extase au moment de l'accouplement. Les enfants
    nés de cette union sont d'abord la volonté de la nature de matière.
    Elle veut des naissances d'humains pour compenser la mort d'humains .
    Elle veut que les humains se reproduisent. C'est la
    parente initiale. Les parents sont les réalisateurs des naissances.
    Ils sont les parents biologiques. Entraver la réalisation de naissances
    risque d'entrer en conflit avec la puissante nature de
    matière et de s'exposer à la souffrance.

    Un homme pour une femme. Une femme pour un homme. Hommes et femmes
    se rencontrent dans le grand cercle du hasard. Leur union est scellée
    par la nature de matière à la naissance d'un enfant. Elle
    ne peut pas se rompre jusqu'à la fin de l'éducation de l'enfant. Une
    souffrance morale lancinante s'abaterait sur l'enfant si le parents
    venaient à se désunir, réplique de la nature de matière
    contre toute agression. Elle veut que les enfants soient éduqués par
    leurs parents unis. Avant la naissance des jeunes et après leur
    éducation l'union d'un couple homme/femme n'est pas scellée
    par la nature de matière.

    Lorsqu'un homme ou une femme veut se marier et fonder une famille
    mais ne trouve pas partenaire dans le grand cercle de hasard, parents,
    famille et amis aident à la recherche et proposent une ou
    un partenaire. Libre à l'homme ou à la femme de refuser la ou le
    partenaire proposé.

    Claude De Bortoli

      La date/heure actuelle est Ven 22 Sep - 23:32