Géologie / Hydrologie / Sédimentologie / Géologie pétrolière / Paléontologie / Géophysique

    Aperçu, Géologie des provinces pétrolière en Algérie

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages: 531
    Date d'inscription: 30/09/2010

    Aperçu, Géologie des provinces pétrolière en Algérie

    Message par Admin le Mer 6 Oct - 18:09


    Aperçu, Géologie des provinces pétrolière en Algérie


    A. INTRODUCTION

    Les limites naturelles de l’Algérie sont la Mer Méditerranée au Nord (1200 km), le Maroc à l’Ouest, la Tunisie et la Libye à l’Est, la Mauritanie et la Sahara Occidental au Sud-ouest et finalement le Mali et le Niger au Sud. Le méridien d’origine (Greenwich) passe à proximité de la ville de Mostaganem.

    Par sa superficie (2.381.741 km2 ), l’Algérie après le Soudan, est le deuxième plus grand pays d’Afrique et du monde arabe.

    Les distances y sont très grandes, environ 2000 km de la côte méditerranéenne au massif du Hoggar et 1800 km d’In Amenas à l’est jusqu’à Tindouf à l’ouest.




    B. MORPHOLOGIE GENERALE

    L'Algérie comprend quatre grands domaines du Nord au Sud :

    * L’Atlas Tellien (ou le Tell), constitué de reliefs escarpés et de plaines littorales dont les plus riches sont la Mitidja au centre, le Chelif à l’Ouest et le Seybouse à l’Est ;
    * Les haut plateaux ;
    * L’Atlas saharien, forme une longue suite de reliefs orientés NE-SO s’étendant de la frontière Marocaine à celle de la Tunisie ;
    *

    Le Sahara, qui recèle l’essentiel des ressources en hydrocarbures, est un désert formé de grandes étendues de dunes (Erg Oriental et Erg Occidental), de plaines caillouteuses (Regs) et parsemé d’oasis, qui sont autant de centres urbains comme les villes d'El Oued, Ghardaia et Djanet.

    Le massif des Eglab à l’Ouest et le massif du Hoggar à l’Est forment, pratiquement, la limite méridionale du Sahara Algérien.



    C. ASPECTS STRUCTURAUX

    L’Algérie est divisée en deux unités tectoniques majeures séparées par la faille Sud-atlasique :

    *

    Le Nord de l’Algérie portant l’empreinte de la tectonique alpine ;
    *

    La plate-forme saharienne, relativement stable, où la tectonique est moins prononcée.



    1 - LE NORD DE L’ALGERIE

    Le Nord de l’Algérie est délimité par les éléments suivants :

    *

    Au Sud, l’atlas saharien, une chaîne de montagnes d’origine alpine ;
    *

    Au centre, des plates-formes comme la Méséta Oranaise à l’Ouest et le môle d’Ain Regada à l’Est ;
    *

    Dans la partie septentrionale, l’Atlas Tellien est une zone complexe constituée de nappes mises en place au Miocène inférieur. Des bassins néogènes tardifs comme le Chélif et le Hodna se sont installés sur ces nappes.



    2 - LA PLATE-FORME SAHARIENNE

    Elle est constituée d’un socle précambrien recouvert de sédiments phanérozoïques transgressifs. Différents éléments tectoniques délimitent des bassins sédimentaires dans lesquels la lithostratigraphie est plus ou moins complète.



    D. LES PROVINCES PETROLIERES

    Du point de vue pétrolier, on distingue quatre provinces plus ou moins matures:

    *

    Le Sahara Est, à gisements connus d’huile et de gaz, recèle encore un bon potentiel de découvertes ;
    *

    Le Sahara Central, considéré comme gazéifère (gisements d’importance variable) mais où de récentes découvertes d’huile permettent d’espérer d’autres développements ;
    *

    Le Sahara Ouest est surtout considéré à gaz, mais ses ressources demeurent pratiquement inconnues ;
    *

    Dans le Nord de l’Algérie, malgré des découvertes d’huile et de gaz de petite taille, le potentiel pétrolier n’a pas encore été révélé du fait d’une géologie complexe.



    E. CADRE GEOLOGIQUE

    L’histoire géologique des bassins sédimentaires algériens s’inscrit dans le processus de géodynamique globale de la tectonique des plaques qui a structuré l’Algérie en deux domaines :

    *

    Au Nord, l’Algérie alpine;
    *

    Au Sud, la plate-forme saharienne.



    1 - ALGERIE ALPINE

    Le domaine septentrional est constitué de reliefs jeunes, modelés au cours du tertiaire par les mouvements alpins. L’Algérie alpine est composée des ensembles structuro-sédimentaires suivants, du Nord au Sud :

    *

    Le plateau continental algérien réduit, à dépôts tertiaires et quaternaires (1000 à 3500m ), repose sur un socle métamorphique. L’objectif pétrolier principal est le Mio-pliocène
    *

    L’Atlas Tellien est le domaine des nappes, avec des bassin de type intramontagneux (ex. bassin du Chelif), dont la série sédimentaire s’étend du Jurassique au Miocène. Plusieurs gisements d’intérêt variable y sont connus : Ain Zeft, Tliouanet, Oued Guettrini. Les objectifs pétroliers principaux sont le Crétacé moyen, le Miocène et l’Eocène allochtone ;
    *

    Le Hodna est un bassin d’avant-fosse dont la séquence de remplissage débute par des dépôts continentaux d’âge Eocène et Oligocène et se poursuit par un Miocène marin. L’objectif pétrolier principal est l’Eocène ;
    *

    Les hauts plateaux, avant-pays alpin, à couverture sédimentaire réduite, où les processus locaux de distension ont permis la formation des bassins intramontagneux comme ceux de Telagh et de Tiaret. L’objectif pétrolier principal est le lias ;
    *

    L’Atlas saharien est né d’un long sillon subsident pincé entre les hauts plateaux et la plate-forme saharienne. Au Mésozoïque, ce sillon fut comblé par une puissante série sédimentaire (7000 à 9000 m), durant le tertiaire, une tectonique compressive réactive les structures extensives antérieures en failles et structures inverses aboutissant à la formation de cette chaîne montagneuse. L’objectif pétrolier principal est le Jurassique.
    *

    Les bassins du Chott Melrhir dans le SE constantinois, structurés au tertiaire, à remplissage crétacé (5000 m), ont engendré et accumulé des hydrocarbures principalement dans le crétacé (Djbel Onk, Ras Toumb, Oglat El Mezgoub, Guerguet El Kihal Nord et Sud).



    2- LA PLATE-FORME SAHARIENNE

    Elle est située au sud de l’Algérie alpine et appartient au Craton Nord Africain. Elle comprend un socle précambrien sur lequel repose en discordance une puissante couverture sédimentaire, structurée au paléozoïque en plusieurs bassins séparés par des zones hautes. On distingue d’ouest en est :

    *

    Les bassins de Tindouf et de Reggane situés sur les bordures Nord et Nord-Est du bouclier Reguibat. La couverture sédimentaire atteindrait 8000m dans le bassin de Tindouf et 6500m dans celui de Reggane. Dans cette zone peu explorée, les formations paléozoïques pourraient se révéler à hydrocarbures liquides et gazeux ;
    *

    Le bassin de Béchar limité au Nord par le Haut Atlas, au Sud et l’Ouest par la chaîne d’Ougarta. sa couverture sédimentaire atteindrait 8000m. Les réservoirs se trouvent dans le détritique paléozoïque inférieur et les récifs carbonifères ;
    *

    Le bassin de l’Ahnet-Timimoun limité au Nord par le haut fond d’Oued Namous, à l’Ouest par la chaîne d’Ougarta. Au Sud par le bouclier Touareg et à l’Est par la dorsale d’Idjerane-M'zab. La couverture serait en moyenne de 4000m. Dans le Sud, les réservoirs Ordoviciens et dévonien inférieur sont gazéifères. Au Nord, dans la cuvette de Sbaa, de l’huile a été découverte dans la totalité du paléozoïque;
    *

    Les bassins Mouydir et de l’Aguemour-Oued Mya sont limités à l’Ouest par la dorsale d’Idjerane-M'zab et à l’Est par la dorsale Amguid-El-Biod. Au Sud, les sédiments paléozoïques affleurent dans le Mouydir. Au Nord, dans la dépression d’Aguemour-Oued Mya, comblée par une puissante série paléozoïque et meso-cénozoïque (5000m à Oued Mya), d’importants gisements ont été mis en évidence dans le cambrien (Hassi Messaoud) et le Trias (Hassi R'mel) ;
    *

    La synéclise d’Illizi-Ghadamès est limitée à l’Ouest par la dorsale d’Amguid-El-Biod et l’Est par le môle de Tihemboka et les confins tuniso-libyens. Dans le bassin de Ghadamès, la couverture sédimentaire (supérieur à 6000m), renferme des gisements d’hydrocarbures dans le Paléozoïque et le Trias.



    F. EVOLUTION GEODYNAMIQUE

    La formation des chaînes alpines méditerranéennes y compris le tronçon algérien de cette chaîne est liée à la rotation de l’Afrique par rapport à l’Eurasie. Cette rotation est une lente dérive des deux continents l’un vers l’autres. Les stades initiaux de cette convergence, décelés dès le Jurassique inférieur, ne se sont clairement manifestés qu’à partir du Jurassique Supérieur (150 Ma).

    La tectonique est celle de la collision Afrique-Europe. La chaîne alpine algérienne, qui demeure adossée a la frange nord du bloc méridional, est née de cette collision.

    Bien que le début des mouvements de dérive de l’Afrique par rapport à l’Europe ne soit considéré comme net qu’à partir du Malm, l’initialisation des phénomènes date du lias (180 Ma). Ils sont associés à l’ouverture de l’Atlantique Nord.



    G. STRATIGRAPHIE

    Elle s’organise en deux domaines comme ceux déjà mentionnés. D’une part, la plate-forme Saharienne est une région très vaste et stable qui a été modelée dès le paléozoïque et subdivisée en trois provinces pétrolières. D’autres part, le nord de l’Algérie, modelé au cours du tertiaire par les mouvements alpins, compte plusieurs ensembles différents de par leurs caractères stratigraphiques.



    1- LA PLATE-FORME SAHARIENNE

    Les épaisseurs des séries (1000 à 8000m), leur nature, les déformations tectoniques et la subsidence, en modelé la plate-forme saharien en un certain nombre de bassins répartis dans la province occidentale, la province orientale et la province triasique.



    a. LA PROVINCE OCCIDENTALE

    Cette province comprend les bassins de Béchar, Tindouf, Ahnet, Mouydir, Timimoun et Sbaa. Ces dépressions sont à remplissage paléozoïque, Cambrien, à Namurien. Le Meso- Cénozoïque y est peu développé ( figure 3a ). La puissance des séries varie de 3500 à 8000m. les bassins de Tindouf et de Reggane sont des dépressions dis-symétriques situées sur les bordures N et NE du massif des Eglab. Les sédiments paléozoïque atteindraient 8000m dans le bassin de Tindouf et 6000m dans celui de Reggane. Le bassin de Béchar est limité au Nord par le Haut Atlas, au Sud et à l'Ouest par la chaîne de l'Ougarta, et à l'Est par le Haut fond de Meharez. La puissance des séries est de l'ordre de 8000m.

    Le bassin de l'Ahnet-Tindouf est limité au Nord par le Haut fond d'Oued Namous, à l'Ouest par le bouclier Touareg et à l'Est par les dorsales de Foum Belrem et M'zab. le bassin du Mouydir est limité à l'Ouest par la dorsale de Foum Belrem et à l'Est par celle d'Amguid-El-Biod. La série sédimentaire peut atteindre plus de 3000m.
    fig3b_red.jpg (12773 octets) fig3c_red.jpg (12645 octets)
    Figure 3a Figure 3b Figure 3c



    b. LA PROVINCE TRIASIQUE

    Située dans la partie septentrionale de la Plate-forme Saharienne, la province triasique est un anticlinorium de direction E-O où les élément majeurs suivants ont été individualisés:

    * La voûte de Tilrhemt et le Haut fond de Talemzane;
    * Le système structural de Djemâ-Tougourt;
    * Le système de dislocation d'El Agreb-Messaoud;
    * Le môle de Dahar.

    Ces élément sont séparés par des dépression (Oued Mya) où l'on rencontre les séries types de la province triasique ( figure 3b ) les dépôts paléozoïques sont souvent très érodés, aussi profondément que l'Ordovicien ou le Cambrien.

    Le Mésozoïque, discordant sur le paléozoïque, est présent du trias au crétacé. Le Cénozoïque est représenté par une série détritique du Mio-Pliocéne.

    c. LA PROVINCE ORIENTALE

    Cette province, appelée synéclise Est Algérie, se compose des bassins d'Illizi et de Berkine séparés par le môle d'Ahara. La série sédimentaire type ( figure 3c ) discordante sur le Précambrien, présente tous les termes, du Cambrien à l'actuel. une série sableuse d'âge Mio-pliocène recouvre localement les formations terminales du Mésozoïque. Enfin le Quaternaire discontinu, de faible épaisseur, constitue le dernier élément de la série stratigraphique.

    d. BASSIN D'ILLIZI

    Les sédiments paléozoïque (3000m environ) remontent à l'affleurement au Sud où ils forment les Tassilis. Quant aux formations mésozoïques, elles n'affleurent qu'au centre du bassin. Les dépôts tertiaires sont bien représentés dans le Nord-Ouest.

    e. BASSIN DE BERKINE


    Cette dépression est un bassin intracratonique qui a conservé un remplissage sédimentaire de plus de 6000m allant du Paléozoïque à l'actuel. les dépôts mésozoïques se caractérisent par une série Salifère localisée dans le Nord et Nord-Est du bassin.



    2. LE NORD DE L'ALGERIE

    Le Nord de l'Algérie s'insère dans l'évolution géologique du bassin mésogéen. L'avant pays comporte quatre ensembles paléogéographiques ou structuraux, soit

    * La Méséta Oranaise;
    * L'Atlas saharien au sens Large;
    * Le Sud-Est Constantinois:
    * Le Domaine Tellient.

    La stratigraphie du Nord de l'Algérie a été définie dans ces domaines à partir des données de terrain et de sondage.


    nour18

    Messages: 9
    Date d'inscription: 03/11/2010
    Localisation: jijel

    Re: Aperçu, Géologie des provinces pétrolière en Algérie

    Message par nour18 le Mer 6 Avr - 21:10

    merci pour la publication

      La date/heure actuelle est Sam 26 Juil - 4:05