Géologie / Hydrologie / Sédimentologie / Géologie pétrolière / Paléontologie / Géophysique


    Glossaire (Partie 1)

    Partagez
    avatar
    yasser.geo

    Messages : 144
    Date d'inscription : 03/10/2010

    Glossaire (Partie 1)

    Message par yasser.geo le Ven 10 Juin - 12:29

    Glossaire (Partie 1)


    [size=9]Azimut[/size]:
    angle, mesuré dans le sens horaire, entre un demi-plan vertical,
    contenant le méridien géographique et pris comme référence, et un autre
    demi-plan, vertical lui aussi, passant par l'objet dont on cherche
    l'azimut. Ces demi-plans sont issus d'un même point, celui où s'effectue
    la mesure. La valeur d'un azimut est comprise entre 0° et 360°.

    Cap : direction de progression d'un marcheur, d'un navire, d'un avion (synonyme d'azimut).
    Chevron :
    forme dessinée par l'inflexion que fait tout contour géologique d'une
    surface (ni plane, ni verticale) au niveau des talwegs et des
    interfluves. Dans la plupart des cas, le contour dessine, dans les
    talwegs, un V dont la pointe est dirigée selon la direction de
    plongement des surfaces. Sur les interfluves, c'est l'inverse qui se
    passe : l'ouverture du V est dirigée dans le sens du pendage.
    En géomorphologie, des couches dures monoclinales dessinent, au niveau
    des interfluves, un relief en forme de fer à repasser (en proue de
    bateau) appelé également chevron.

    Clinomètre: Appareil destiné à mesurer les inclinaisons. Le géologue l'utilise pour connaître l'inclinaison des couches (pendage).
    c'est généralement un simple petit pendule utilisé comme fil à plomb et
    matérialisant la verticale, se déplaçant devant une graduation
    angulaire.

    Contour géologique :
    trace de toutes les surfaces géologiques (plans de stratification,
    failles, surface enveloppe des corps magmatiques...) recoupant la
    surface terrestre. Leur report sur une carte topographique transforme
    cette dernière en une carte géologique.

    Courbe de niveau: Lieu des points d'une surface ayant même altitude.
    Déclinaison (magnétique) : angle, mesuré dans un plan horizontal, que font entre eux, en un lieu donné, le Nord géographique et le Nord magnétique.
    Direction (géométrie du plan) :
    orientation géographique d'une droite horizontale. Comme la droite ne
    présente aucun plongement, elle n'est pas polarisée et son azimut est
    compris entre 0° et 180°.

    Equidistance (courbe de niveau) :
    différence d'altitude entre deux courbes de niveau successives. C'est
    la distance verticale qui sépare régulièrement les plans horizontaux
    dont l'intersection avec la surface topographique correspond aux courbes
    de niveaux.

    Echelle (cartographie): Rapport des dimensions de la représentation graphique d'un objet aux dimensions réelles de cet objet.
    Géoïde :
    la Terre n'est pas une vraie sphère. Elle est renflée à l'équateur et
    aplatie aux pôles en raison de la force centrifuge créée par sa
    rotation. Sa forme, définie par la surface du niveau moyen des océans
    est appelée géoïde (ou sphéroïde), forme très proche d'un ellipsoïde de
    révolution.
    Les dimensions et coefficient de cet ellipsoïde sont les suivants :
    - rayon équatorial a = 6378,140 km ;
    - rayon polaire b = 6356,755 km ;
    - aplatissement f = (a - b) / a = 1 / 298,257.

    Interfluve : voir talweg. Synonyme : ligne de crête.
    Iso- : préfixe. Du grec isos qui signifie " égal ".
    isobare : d'égale pression (atmosphérique) ;
    isobathe : d'égale profondeur ;
    isochrone : de même âge ou de même durée ;
    isoclinal : de même inclinaison ;
    isohypse : de même altitude ;
    isovale :
    de même valeur. La courbe de niveau est une courbe isovale ; elle est
    composée de points ayant la même valeur altitudinale. C'est également
    une courbe isohypse.

    Monoclinal : qui montre un pendage, d'intensité assez faible, dans la même direction, sur une vaste étendue (structure monoclinale).
    Nord (géographique) :
    trace de l'axe de rotation du globe terrestre à la surface de la
    planète. C'est le lieu de convergence des méridiens terrestres.

    Nord (magnétique) :
    lieu de convergence des lignes de force du champ magnétique terrestre.
    L'inclinaison d'une aiguille aimantée, suspendue librement, y est
    verticale. Ces lignes de force convergent actuellement vers le sol dans
    l'hémisphère géographique boréal et divergent du sol au niveau de
    l'hémisphère géographique austral.

    Pendage (plongement):
    ensemble des deux valeurs angulaires servant à définir, en géosciences,
    la géométrie d'orientation d'un plan quelle que soit sa nature : plan
    de faille, de stratification, de schistosité, de foliation... L'une est
    l'azimut de l'horizontale du plan (= direction du plan, au sens strict) ;
    l'autre correspond à l'intensité de l'inclinaison de la ligne de plus
    grande pente dont on précise également le secteur géographique de la
    rose des vents vers lequel cette ligne plonge.
    Horizontale du plan et ligne de plus grande pente sont orthogonales entre elles sur le plan porteur.
    Très
    souvent, lorsque le terme est employé, c'est plus particulièrement
    l'intensité de l'inclinaison de la ligne de plus grande pente qui est
    évoquée. La valeur de cette intensité se définit à partir d'une droite
    horizontale. Une couche horizontale présente un pendage nul, une couche
    verticale montre un pendage de 90°.

    Rose (des vents) : étoile
    à trente-deux divisions donnant l'organisation des points cardinaux et
    collatéraux. Elle permet de comparer toutes les directions à la
    direction du Nord magnétique. Il lui est associé un cercle gradué en
    degrés qui permet de définir le cap ou l'azimut.

    Talweg (thalweg) :
    ligne du fond d'une vallée. Elle est matérialisée, quand il en existe
    un, par le cours d'eau qui l'emprunte . Ensemble de tous les points les
    plus bas de chaque section transversale d'une vallée (contraire : ligne
    de crête, interfluve).

    Trace :
    ensemble des points communs à deux surfaces se recoupant. Si S1 et S2
    sont 2 surfaces non parallèles, S1 porte la trace de S2 et vice-versa.
    La courbe de niveau est la trace d'un plan horizontal, d'altitude donnée, sur la surface topographique.

    V (règle des "V" dans les vallées): voir Chevron.

      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 18:00