Géologie / Hydrologie / Sédimentologie / Géologie pétrolière / Paléontologie / Géophysique


    Le Métier de Géologue

    Partagez
    avatar
    reda89

    Messages : 10
    Date d'inscription : 16/10/2010
    Age : 28
    Localisation : Ouargla

    Le Métier de Géologue

    Message par reda89 le Ven 25 Fév - 13:29


    Les accumulations de pétrole et de gaz sont des entités géologiques résultants d’une succession d’évènements paléogéographique, stratigraphiques, pétrographique et tectoniques.

    Dans la compréhension de cette succession d’évènements, le rôle du géologue est capital.

    La découverte et l’exploitation de nouvelles réserves d’hydrocarbures se traduisent pour le géologue pétrolier par un certain nombre de missions, qui peuvent se schématiser chronologiquement de la façon suivante :

    • Etablir un choix des zones les plus favorables d’un bassin sédimentaire afin d’y effectuer des recherches.

    • Définir l’implantation de forages d’exploration à partir de données géologiques et de mesures géophysiques et tenter une approximation des réserves possibles.

    • Contrôle l’exécution des forages d’exploration et d’extension sur le plan géologique et pétrolier.

    • Exploiter l’ensemble des informations qu’ils apportent et participer à l’évaluation des réserves.

    Ces différentes missions se composent techniquement en plusieurs phases d’intervention :
    Géologie de terrain

    Il n’y a pas d’exploration sans études géologiques sur le terrain.

    Au stade du pré reconnaissance, l’observation des terrains affleurants permet de reconnaître les principales caractéristiques stratigraphiques, sédimentologiques et structurales des couches sédimentaires, et d’en apprécier les possibilités pétrolières.

    Au stade de l’exploration proprement dite, la géologie de surface permet de préciser l’orientation des programmes et de définir dans une première phase, l’implantation des forages de reconnaissances.

    Les études, à la fois structurales et sédimentologiques (parfois topographiques) ont pour but la reconnaissance des principaux faciès susceptibles de jouer le rôle de réservoirs, roches mères et couvertures, compte tenu des variations latérales et verticales.

    La collecte d’échantillons permet de compléter ces dernières études par des observations et mesures effectuées au laboratoire (paléontologiques, sédimentologiques).

    Avant tout, le géologue pétrolier doit acquérir une grande expérience de terrain, se traduisant par une vision géologique réaliste des données discontinues de subsurface.Dans la majorité des cas, ces études de terrain seront favorisées par les techniques de la photographie aérienne.

    Géophysique de surface

    Si les compagnes géophysiques sont exécutées par des géophysiciens, il revient au géologue d’interpréter ces résultats en collaboration avec ces derniers.

    Les opérations effectuées donnent des mesures de paramètres physiques que les géologues et les géophysiciens doivent traduire en données géologiques.

    Contrôle géologique de sonde.

    Sur un chantier de forage, le géologue a la responsabilité du contrôle géologique et pétrolier (diagraphies instantanées et différées). Le géologue doit être en mesure d’établir la coupe complète des terrains traversés, d’apprécier les qualités des réservoirs et des fluides qu’ils contiennent et de reconnaître tous les indices d’hydrocarbures présents.

    Sur sa demande, on prélèvera des échantillons de roches (carottes) ou de fluides (tests). Sur sa proposition des essais de débits de couche, pourront être effectués (test de formation).

    Etude de laboratoire

    Le laboratoire de géologie regroupe des spécialistes qui valorisent et exploitent les échantillons recueillis sur le terrain et sur les forages.


    Quatre missions essentielles sont dévolues au laboratoire :


    • Fonction stratigraphique et géochronologique.
    • Fonction pétrographique et d’analyse de réservoirs.
    • Fonction sédimentologique et paléo écologique.
    • Fonction géochimique.

    Etudes de surface.

    Toutes les données géologiques et géophysiques doivent être transcrites sur des cartes et des coupes, qui constituent la documentation de base.

    Ces opérations mettent en œuvre un large éventail de méthodes géologiques, et font de plus en plus appel à d’autres techniques : géophysique, statistique, informatique etc …


    Pour remplir ces différentes missions, l’ingénieur géologue doit réunir les qualités propres du métier d’ingénieur en général et du géologue en particulier.

    • En tant que géologue, il doit allier de grandes qualités d’observation, en particulier ‘’voir’’ sur le terrain, posséder une très bonne connaissance des principales disciplines de la géologie sédimentaire, ainsi que des sciences exactes dont il utilise les moyens.

    • Pour passer de l’analyse des données à la synthèse et à la décision d’une intervention, il doit posséder de bonnes qualités d’intuition, de décision et d’imagination, l’ingénieur géologue doit lucidement savoir prendre des risques calculés.

    • Il doit associer un esprit naturaliste fait d’observation et de soumission au fait et un esprit logique l’amenant sans cesse à rechercher l’enchaînement des évènements.

    • Enfin, le géologue praticien est fondamentalement tourné vers l’avenir. Si l’on a pu dire qu’en géologie, le présent est la clé du passé, on pourrait ajouter que pour le géologue prospecteur, l’étude du passé ouvre la porte du futur…

    Toute l’exploration pétrolière, et plus particulièrement la géologie, avec les techniques qui sont à sa disposition, tend :

    • A localiser un emplacement favorable à une accumulation d’huile ou de gaz où implanter un sondage.

    • A reconnaître en cours de forage la présence d’hydrocarbures dans les terrains traversés par le trépan.

    Au premier objectif se rapporte la géologie de surface, le second appartient à la géologie dite de subsurface.

    L’exploration géologique de surface se fixe deux buts principaux :


    1. reconnaître la présence et déterminer la nature des faciès favorables à la genèse et à l’accumulation des hydrocarbures, fixer leur position dans la série sédimentaire, c’est ce que l’on peut grouper sous le terme de recherche stratigraphique.

    2. Déceler et localiser les pièges, déterminer avec le plus de précision possible leur géométrie. Ce sont principalement les études structurales.

    a) Recherches stratigraphiques : l’opération de base de toute étude stratigraphique est sans doute le levé géologique précis sur les affleurements des formations présentes dans le bassin sédimentaire.

    b) Etudes structurales : Elles ont pour objectif la recherche des pièges dits structuraux qui sont seuls accessibles à la géologie de surface par le procédé de levé classique d’une carte géologique.

    Lors de l’exécution de ces différents travaux de géologie de terrain, la recherche des indices superficiels ne doit évidemment ne pas être négligée.

    Exploration géophysique.

    Parmi les différentes méthodes géophysiques, trois sont couramment mises en œuvre par l’exploration pétrolière : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
    Les deux premières qui mesurent les anomalies d’un phénomène naturel sont des méthodes de reconnaissance, la troisième qui utilise un phénomène artificiel provoqué est une méthode de détail. Toutes visent essentiellement à la détermination des formes structurales des bassins sédimentaires.

    La géologie de subsurface.


    Une fois le point d’implantation choisie pour un forage d’exploration, il reste à déceler en temps utile la présence d’huile ou de gaz dans les magasins rencontrés.







    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 537
    Date d'inscription : 30/09/2010

    Re: Le Métier de Géologue

    Message par Admin le Mar 11 Oct - 15:57


    Merci mon ami tres important

      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 17:57